Valentino Rossi est en route vers un neuvième titre

02 août 2015, 18:47

Valentino Rossi (Yamaha) a pris une option sans doute définitive sur un neuvième titre mondial toutes catégories confondues. A la faveur de son succès lors du Grand Prix de République tchèque des MotoGP et de la chute de son ultime rival pour le sacre Jorge Lorenzo (Yamaha), l'Italien compte désormais 50 points d'avance au Championnat du monde. 

«Cinquante unités d'avance c'est beaucoup», a convenu le Transalpin. «Mais il reste six courses à disputer et je suis prêt à me battre jusqu'au bout». A cinq tours du but, Lorenzo tenait pourtant toujours la dragée haute à son coéquipier. Mais comme d'habitude, le «Docteur» a pris soin de mettre la pression sur son principal opposant et de le pousser à la faute. 

Treize ans après 

Parti trop large dans une courbe à cinq tours de l'arrivée, l'Espagnol est sorti du tracé et a laissé Rossi gagner en toute tranquillité - «en touriste», a-t-il souri - avec plus de dix secondes d'avance sur son second. «Vale» avait fêté son premier succès au niveau Mondial il y a treize ans sur ce même circuit. «J'avais autant envie de gagner aujourd'hui qu'à l'époque», a-t-il assuré. 

C'est l'Espagnol Dani Pedrosa (Esp/Honda) qui est monté sur la deuxième marche du podium, tandis que Toni Elias (Honda) a pris le troisième rang final. Le Catalan a ainsi fêté son premier podium de la saison, lui qui n'avait jamais fait mieux qu'un sixième rang cette année. Pedrosa a quant à lui confirmé sa régularité, à défaut de son génie, puisqu'il s'est classé dans le «top 3» pour la  sixième fois de l'exercice. 

Terol et Simoncelli s'imposent 

Parti de la pole-position en 250 cm3, Marco Simoncelli (Gilera) a pu conserver la tête jusqu'au drapeau à damier malgré la pression intense mise par son compatriote Mattia Pasini (Aprilia). L'Italien a ainsi réussi la bonne opération de la journée, le leader du Championnat du monde Hiroshi Aoyama (Jap/Honda) ne prenant que la quatrième place. 

Alvaro Bautista a complété le podium de la catégorie quart de litre et a permis à tout le paddock de rire un bon coup. Pour fêter sa troisième place, l'Espagnol a voulu gratifier le public d'un «wheeling»... Raté ! Le pilote Aprilia s'est retrouvé au sol après avoir trop appuyé sur les gaz. Si Bautista s'en est sorti indemne, il n'en va pas de même pour sa moto qui a fini le week-end totalement détruite. 

A la suite d'une phénoménale passe d'armes à trois pilotes en 125 cm3, c'est Nicolas Terol (Aprilia) qui a remporté la manche tchèque. Aux commandes tout au long de l'épreuve, l'Espagnol a dicté le tempo et a fait preuve de sang-froid dans le dernier tour pour mater les espoirs de succès de Julian Simon (Esp/Aprilia), qui conforte toutefois sa première place au Championnat. Auteur de la pole-position, Andrea Iannone (It/Aprilia) a quant à lui craqué dans les derniers tours et a fini troisième. /ats