Vers une exportation facilitée des armes à l'étranger

Les armes pourront être exportées plus facilement de la Suisse vers l'étranger à partir du 1er novembre.

19 sept. 2014, 15:57
EDITOR'S NOTE: THE PHOTO WAS DIGITALLY EDITED TO HIDE THE SERIAL NUMBER 
[posed picture] A man poses with an assault rifle 90 of the Swiss Army, model SIG 550 by manufacturer Swiss Arms AG, pictured on January 6, 2010, in Zurich, Switzerland. (KEYSTONE/Martin Ruetschi)

ACHTUNG REDAKTIONEN: DAS BILD WURDE DIGITAL BEARBEITET, UM DIE SERIENNUMMER DER WAFFE ZU ENTFERNEN
[gestellte Aufnahme] Ein Mann posiert am 6. Januar 2010 in Zuerich mit einem Sturmgewehr 90 der Schweizer Armee, dem Modell SIG 550 des Herstellers Swiss Arms AG. (KEYSTONE/Martin Ruetschi)

La Suisse pourra exporter plus facilement ses armes à l'étranger dès le 1er novembre. Le Conseil fédéral a adopté vendredi une ordonnance qui assouplit le régime des autorisations pratiqué actuellement.

Les demandes d'autorisation pour les marchés passés avec l'étranger devront être évaluées au cas par cas. La loi actuelle, plus sévère, interdit catégoriquement les exportations dans de nombreuses situations.

L’objectif est de mettre fin à une discrimination qui pénalise l’industrie suisse de l’armement par rapport à ses concurrents européens, justifie le gouvernement. Mais en aucun cas la protection des droits de l'homme et la tradition humanitaire de la Suisse ne devront être bafouées, avertit-il.

Avec cette révision, la Suisse emboîte le pas de pays européens neutres, comme l'Autriche ou la Suède, qui ont déjà adopté cette pratique. La modification est toutefois sensible et avait fortement divisé le Parlement. Le National n'y a souscrit que grâce à voix prépondérante du président. Amnesty International et le Groupe pour une Suisse sans armée se sont indignés.