Premier cas confirmé de grippe porcine en Suisse

30 avr. 2009, 08:49

Un premier cas de grippe porcine a été confirmé en Suisse. Le patient qui se trouve à l'hôpital cantonal argovien de Baden a été testé positif au virus, a indiqué l'établissement dans la nuit de mercredi à aujourd'hui dans un communiqué.

Mercredi après-midi, le patient était toutefois sorti de l'hôpital après un premier test négatif founi par le Centre national Influenza à Genève. Il a été a nouveau hospitalisé après un deuxième test, positif celui-là.

Toutes les personnes qui ont été en contact avec le malade ont été informées et priées de rester chez elles jusqu'à nouvel ordre. Une ligne téléphonique de renseignements a été mise à leur disposition, précise l'hôpital.

L'hôpital cantonal argovien explique que l'incident est dû à un «malentendu dans l'interprétation du commentaire qui accompagnait le premier résultat du laboratoire». Une conférence de presse est prévue plus tard dans la journée.

Mercredi après-midi, le directeur de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Thomas Zeltner a expliqué qu'un cas d'infection clairement positif pourrait être rapidement diagnostiqué. La situation est toute autre lorsque les cas sont incertains ou qu'ils aboutissent sur un premier résultat négatif. Les examens sont alors plus longs puisqu'il faut procéder à de nouvelles analyses. /ats

Cas très suspect à Genève

Vingt-quatre autres cas suspects sont en cours d'examen en Suisse. Ils se trouvent dans les cantons de Genève, Vaud, Valais, Berne, Zurich, Bâle-Campagne et St-Gall. L'état de santé du patient genevois est jugé particulièrement suspect. Les personnes concernées sont toutes de retour du Mexique. Le malade argovien a lui été le premier a présenter des symptômes  suspects. Jusqu'à présent, son état était stable. Il a reçu du Tamiflu. /ats

Cellule spéciale

Pour faire face au mieux au possible développement de la maladie, le Conseil fédéral a de son côté décidé d'activer la cellule spéciale chargée de coordonner la lutte contre une éventuelle épidémie. Cette cellule est destinée à «accélérer les processus administratifs». Composée de représentants de la Confédération et des cantons pour conseiller les autorités publiques, elle se chargera de coordonner la lutte contre une éventuelle épidémie de grippe porcine. /ats