Les PME suisses s'inquiètent de la cherté du franc

12 oct. 2010, 11:15

La cherté du franc inquiète les petites et moyennes  entreprises (PME) suisses tournées vers l'exportation. Elles sont les deux tiers à estimer que leur activité en souffre ou en souffrira, selon un sondage de l'Osec (Office suisse d'expansion commerciale).

Ce taux de 66%, constaté début octobre, est nettement plus élevé que celui relevé trois mois plus tôt (50%), a indiqué l'Osec aujourd'hui sur la base d'une enquête menée auprès de plus de 200 PME. Le solde montre que 29% des sociétés jugent que le phénomène n'aura pas de conséquences et que 5% pensent même qu'elles exporteront davantage.

Le détail laisse apparaître que ce sont les services qui ont le mieux résisté à la valorisation du franc ces derniers mois, avec seulement 40% d'avis reflétant un impact négatif. A l'opposé, les instruments de précision (89%), la métallurgie (83%) et l'industrie du papier (80%) disent avoir pâti de la situation.

Pour mémoire, l'euro, dont la zone de couverture constitue le principal débouché pour les exportations helvétiques, valait près de 1,34 franc ce matin. Il y a un an tout juste, la monnaie unique européenne s'échangeait contre 1,52 franc environ, ce qui signifie une chute de quelque 13%. /ats