Le prix Nobel de chimie attribué à trois chercheurs, dont le Vaudois Jacques Dubochet, professeur honoraire à l'Université de Lausanne

Le prix Nobel de chimie a été attribué à trois spécialistes des biomolécules, dont Jacques Dubochet, 76 ans, habitant de Morges et professeur honoraire à l'Université de Lausanne. La présidente de la Suisse Doris Leuthard l'a félicité via les réseaux sociaux.
04 oct. 2017, 11:52
Le Morgien Jacques Dubochet est professeur honoraire à l'Université de Lausanne.

Le prix Nobel de chimie a été attribué à Jacques Dubochet, 76 ans, ancien chercheur de l'Université de Lausanne, à Joachim Frank (Etats-Unis) et Richard Henderson (Grande-Bretagne). Ils ont été récompensés pour leurs travaux en cryo-microscopie électronique.

Cette méthode révolutionnaire d'observation des molécules "a fait entrer la biochimie dans une nouvelle ère", souligne l'Académie royale des sciences dans un communiqué. "Le prix cette année récompense une méthode rafraîchissante d'imagerie des molécules de la vie", a annoncé Göran Hansson, le secrétaire général de l'Académie royale des sciences qui décerne le prix.

La cryo-microscopie électronique permet d'étudier des échantillons biologiques sans attenter à leurs propriétés, comme cela se produit avec des colorants ou les faisceaux d'électrons dégagés par les rayons X. En microscopie électronique conventionnelle, les échantillons - la plupart du temps constitués d'une grande quantité d'eau - doivent en effet être déshydratées, et donc altérées.

De façon à obtenir la meilleure image possible, il est par ailleurs fréquent d'utiliser des colorants ou des sels qui là encore perturbent l'observation.

Né à Aigle (VD)

Jusqu'aux années 1980, lorsque Jacques Dubochet et ses équipes inventent la cryo-microscopie électronique: grossièrement, il s'agit de congeler l'échantillon pour qu'il conserve son état originel. La technologie moderne permet en outre de reconstruire l'échantillon biologique (virus, bactérie, etc) en 3D.

Jacques Dubochet est né en 1942 à Aigle (VD). Après un doctorat en biophysique à Genève et Bâle, il est nommé professeur à l'UNIL en 1987, où il a exercé jusqu'en 2007. Joachim Frank est né en 1940 à Siegen, en Allemagne, et Richard Henderson en 1945 à Edimbourg.

Le prix de chimie 2017, doté de 9 millions de couronnes suédoises (plus d'un million de francs), sera partagé entre les trois lauréats.

Les félicitations de Doris Leuthard

La présidente de la Confédération Doris Leuthard s'est réjouie de l'attribution du prix Nobel de chimie au chercheur suisse Jacques Dubochet. Cette distinction la rend fière de la Suisse, a-t-elle écrit sur Twitter.

"Je félicite Jacques Dubochet pour son prix Nobel de chimie. Cette distinction est l'expression de votre remarquable travail de recherche et me rend fière de la Suisse", a tweeté la ministre.