Bâle: trois personnes ont été blessées dans deux agressions séparées

Deux agressions ont fait trois blessés, à Bâle, dans la nuit de vendredi à samedi. Neuf personnes ont été arrêtées.

04 avr. 2015, 14:10
216969995

Trois hommes ont été blessés dans la nuit de vendredi à samedi lors de deux agressions à Bâle. La première a eu lieu à 4 heures, lorsque deux hommes ont été dévalisés par un trio. Les deux victimes ont toutefois réussi ensuite à immobiliser un des agresseurs et à le retenir jusqu'à l'arrivée de la police.

Le trio a encerclé les deux hommes âgés de 31 et 33 ans et ont exigé de l'argent, a indiqué le ministère public. Pendant que deux des agresseurs frappaient l'homme de 33 ans qui était au sol, le troisième malfrat retenait la seconde victime.

Les agresseurs ont finalement dérobé le porte-monnaie de l'homme qui était à terre avant de prendre la fuite. Les deux victimes ont pris en chasse un des agresseurs qui s'enfuyait dans une autre direction que les deux autres et ont réussi à le maîtriser jusqu'à l'arrivée de la police. Il s'agit d'un Portugais de 28 ans.

Ses deux complices, qui étaient masqués, se sont rendus plus tard à la police. Il s'agit de Suisses âgés de 19 et 24 ans.

Six agresseurs arrêtés

La seconde agression, au cours de laquelle deux hommes ont aussi été blessés, a eu lieu peu après 5 heures. La police a ensuite pu arrêter six agresseurs présumés. Il s'agit de cinq Irakiens âgés entre 17 et 37 ans et d'un Turc de 28 ans.

Les deux victimes, âgées de 26 et 29 ans, ont dû être soignées de manière ambulatoire, a indiqué le ministère public. Les faits se sont produits devant un établissement public, où deux inconnus sont subitement arrivés.

Ils ont demandé à un Suisse de 26 ans qui était attablé de libérer sa place. Comme il a refusé, les agresseurs l'ont frappé, le faisant tomber. D'autres hommes sont alors arrivés et s'en sont aussi pris à lui, alors qu'il gisait au sol. Dans l'altercation, l'homme de 29 ans a aussi été blessé.

Les six malfrats ont ensuite pris la fuite, mais plusieurs patrouilles de police ont pu les arrêter après une brève traque. Le déroulement précis des faits et les raisons de l'agression doivent encore être éclaircis. L'enquête se poursuit.