Le HC Bienne fait dans la discrétion

08 avr. 2008, 12:00

Rien ne laissait supposer, hier au terme de l'entraînement, que le HC Bienne se trouvait à quelques heures de retrouver, peut-être, la LNA. Pas de champagne à signaler dans les vestiaires, pas la moindre trace de boîtes de cigares traînant quelque part, même si cette rencontre se jouera à guichets fermés.

«Je ne veux en aucun cas donner des signes ou dire quelque chose qui pourrait être utilisé par l'adversaire pour le motiver», prévient Heinz Ehlers. «Vous savez, j'ai déjà vécu tellement de choses durant ma carrière...» Après un congé dominical, l'entraîneur a eu le bonheur de voir son vieux pote Robert Burakovsky patiner à nouveau lundi lors d'un entraînement court et intense. Le Suédois étant un peu moins gêné par ses adducteurs, il a évolué au sein du quatrième bloc aux côtés de Philipp Wetzel et Cyrill Pasche.

Il devrait en aller de même aujourd'hui, pour autant que Mauro Beccarelli se trouve sur la glace. L'attaquant, grippé, est resté chez lui hier pour ne pas contaminer ses équipiers. Mais personne ne veut croire que le puncheur manquera à l'appel.

Côté bâlois? Benoît Laporte met les bouchées doubles pour redresser la barre. Il se pourrait qu'il aligne Yves Sarault aux côtés de Justin Papineau à Bienne, histoire de donner davantage de poids à son offensive. / flo

LNA-LNB Promotion-relégation (au meilleur de sept matches) Ce soir, 19.45: Bienne - Bâle (3-0 dans la série)