Pas de dividendes pour les fédérations

11 mai 2009, 17:59

Plusieurs dirigeants de fédérations suisses concernées par le programme olympique de Swiss Olympic ont eu une mauvaise surprise ces derniers jours. Leurs subventions ont été amputées de plusieurs dizaines de milliers de francs, voire de 100 000 francs. Cette mauvaise surprise s'explique par la crise financière. En 2008, l'organe faîtier helvétique n'a en effet pas réalisé de dividendes sur son fonds de réserve, qui est de 20 millions de francs (!).

«En fait», explique Christof Kaufmann, porte-parole de Swiss Olympic, «nous avons gagné moins d'argent que prévu à la bourse. Les années précédentes nous réalisions des dividendes en bourse en investissant une partie de ce fonds de réserve. Les fédérations en ont beaucoup profité, puisque nous avions distribué jusqu'à 3 millions de francs. Avec la crise, ces dividendes ont disparu. Nous ne pouvons donc plus donner cet argent.»

Pour Swisstriathlon, par exemple, ce manque à gagner est de 100 0 00 francs. Sur un bilan de 1,5 million ce n'est pas rien. D'autres fédérations ont aussi trouvé cela saumâtre. La crise financière n'épargne donc personne. Il aurait, peut-être, été souhaitable que Swiss Olympic communique mieux sur ce point. Cela aurait évité une certaine confusion.

Sinon, le «concept du sport d'élite suisse» est toujours en cours d'élaboration. Les nouveaux dirigeants de Swiss Olympic devraient le présenter très prochainement. /jce

Pas de dividendes pour les fédérations