Liverpool devrait rester «américain»

15 oct. 2010, 04:15

Peter Lim a annoncé qu'il retirait son offre de reprise pour le club anglais de Liverpool. Le milliardaire de Singapour a estimé sa proposition snobée. «Il apparaît évident que le club s'oriente vers une vente à NESV (réd: New England Sports Ventures, consortium américain) et exclut les autres repreneurs en dépit du sérieux de leurs offres», a déploré Peter Lim dans un communiqué. Il avait proposé 488 millions de francs pour le rachat du club et 60 millions pour l'acquisition des joueurs.

La Haute Cour de Londres a ouvert la voie mercredi à la vente de Liverpool à NESV, propriétaire de l'équipe de baseball des Boston Red Sox, en donnant tort aux actuels propriétaires, George Gillett et Tom Hicks, qui tentaient de s'y opposer.

Plus tard dans la journée, un tribunal du Texas a accordé un délai pour la vente du club demandé par les propriétaires, qui estiment insuffisante l'offre de 300 millions de livres (457 millions de francs) présentée par NESV. La Haute Cour de justice de Londres a condamné hier les tentatives de blocage du processus par ses propriétaires américains, jugeant non valide leur recours devant un tribunal texan. /si-afp