Réservé aux abonnés

Kari Voutilainen reprend un cadranier

L'horloger finlandais de Môtiers a acquis le fabricant de cadrans Dialtech, tombé en faillite l'an dernier. Une entreprise vouée à se développer grâce à la sous-traitance.

25 sept. 2014, 00:01
data_art_8417944.jpg

Quand on est une petite entreprise de haute horlogerie et que l'on travaille principalement sur des montres personnalisées, pour ne pas dire uniques, la sous-traitance des composants est "hors de prix" . Fort de ce constat, l'horloger finlandais établi à Môtiers Kari Voutilainen maîtrise déjà l'usinage de la majorité des 250 pièces environ qui constituent ses luxueuses montres. Il a cependant franchi une étape supplémentaire en ce sens cet été, en faisant renaître de ses cendres le cadranier de Saint-Sulpice Dialtech, mis en liquidation à la fin de l'année dernière.

Si l'acquisition permet d...