Un feu vert crucial pour l’Université de Neuchâtel

L’Université de Neuchâtel mérite son appellation, peut délivrer des titres reconnus et prétendre à des contributions financières fédérales et cantonales. L’institution a obtenu son accréditation. Elle est valable 7 ans.
27 oct. 2021, 16:50
L'Université de Neuchâtel a obtenu son accréditation institutionnelle. Un feu vert très important pour l'institution.

Feu vert pour l’Université de Neuchâtel: après quasiment deux ans de procédure, elle a obtenu son accréditation institutionnelle, apprend-on ce mercredi 27 octobre.

«Prévue par la législation fédérale, cette procédure d’évaluation des universités et hautes écoles a un impact crucial», indique l’Université dans un communiqué. «Recevoir l’accréditation est nécessaire pour avoir droit à l’appellation 'Université' (ou 'Haute école') et donc pouvoir délivrer des titres reconnus. L’accréditation est aussi une condition pour prétendre à des contributions fédérales et cantonales.»

Travail de «longue haleine»

Ce travail de «longue haleine» a mobilisé des représentantes et représentants de l’ensemble des facultés, des services et des corps constituant la communauté universitaire – étudiantes et étudiants, professeures et professeurs, membres du corps intermédiaire et personnel administratif.

A lire aussi: L'Université de Neuchâtel accueillera davantage d'étudiants

D’autres acteurs ont aussi contribué à ce résultat. Le Conseil suisse d’accréditation a rendu sa décision d’accréditation, en se basant sur le rapport d’évaluation des experts, sur la prise de position de l’Université et sur la proposition d’accréditation de l’Agence suisse d’assurance qualité et d’accréditation.

Valable 7 ans

L’accréditation fédérale est valable pour 7 ans et aucune condition n’oblige l’institution à revoir des points fondamentaux de son système d’assurance qualité.

A lire aussi: Université de Neuchâtel: un gros crédit d’étude pour deux nouveaux bâtiments

Cela signifie que l’institution s’est dotée d’instruments d’évaluation reconnus dans les sept piliers sur lesquels repose l’accréditation: prestations d’enseignement, de recherche et de service, ainsi que de la qualification de son personnel, conditions d’admission, direction et organisation efficaces, participation des membres de la communauté, égalité des chances entre femmes et hommes, développement durable et contrôle de la réalisation de son mandat.

«Avec cette décision, l’Université de Neuchâtel fait partie des premières hautes écoles universitaires qui ont mené à terme avec succès cette procédure introduite dans la nouvelle loi fédérale sur les hautes écoles», se réjouit-elle.

par Daniel Droz