Un doctorant de l’Université de Neuchâtel rejoint le comité de SOS Méditerranée

Stefan Manser-Egli, doctorant et assistant à l’Université de Neuchâtel, rejoint le comité de SOS Méditerranée.
10 oct. 2019, 11:24
De gauche à droite, les nouveaux membres du comité Serge Michel, Samia Hurst, Richard Watts, Dick Marty, la directrice Caroline Abu Sa’Da et les membres fondateurs Béatrice Schaad, Geneviève Marthaler-Conne, Thomas Bischoff et Marta Hans-Moevi.

Déjà membre du conseil d’administration de mouvement Opération Libero et de l’organisation humanrights.ch, Stefan Manser-Egli (en médaillon) rejoint le comité de SOS Méditerranée en tant que secrétaire, annonce un communiqué ce jeudi.

Cet assistant et doctorant en études transnationales à l’Université de Neuchâtel est notamment coauteur d’un livre, qui traite de la politique migratoire de la Suisse au 21e siècle («Neuland – Schweizer Migrationspolitik im 21. Jahrhundert»).

«Etendre ses actions»

Deux ans après la fondation de l’association, ses membres ont voté le renouvellement de leur comité bénévole le 3 octobre dernier à Genève. Le journaliste Serge Michel (président), le spécialiste maritime Richard Watts, la médecin Samia Hurst, l’économiste Adina Rom et l’ancien procureur général du Tessin et politicien Dick Marty ont été sélectionnées.

«Avec ce nouveau comité, SOS Méditerranée souhaite étendre ses actions de témoignage à trois des régions linguistiques suisses, et sensibiliser le plus grand nombre à la situation catastrophique en Méditerranée centrale», est-il expliqué.

par Bayron Schwyn