Réservé aux abonnés

Pantographe, Amar, LAC: l'avenir flou des lieux culturels alternatifs

Contraint de quitter Moutier, le Pantographe lorgne sur des bâtiments près de Saint-Ursanne pour ses activités culturelles alternatives. A Neuchâtel, L'Amar cherche aussi des solutions. Le LAC semble mieux loti à La Chaux-de-Fonds.
13 oct. 2017, 12:30 / Màj. le 13 oct. 2017 à 16:00
A Moutier, Neuchâtel ou La Chaux-de-Fonds, l'avenir des lieux culturels de la région est incertain.

Cela faisait quinze mois que l’équipe du Pantographe recherchait un nouveau logement. Quinze mois que ce «collectif pour la culture» avait été contraint de quitter son quartier général à Moutier, une friche industrielle appartenant à Tornos SA.

Ce départ avait tourné la page de dix ans d’occupation, plusieurs centaines d’événement organisés et d’artistes accueillis en résidence. 

Depuis, le Pantographe vivote. Hébergé par La Cantine à De...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois