«Le pont»

29 août 2009, 11:12

Jean-François Sonnay nous livre un très beau roman, nous parlant d'ici, l'Europe, et de là-bas, le Pays des Hommes, allégorie de l'Afrique, les deux blocs reliés par un pont. Au centre de sa trame, le massacre des habitants d'un petit village, Kilimangolo, et une vaine tentative de comprendre cet événement. Joos, un journaliste belge, se rend sur place pour enquêter sur cette affaire avant qu'elle soit jugée comme crime contre l'humanité. Une multitude de personnages se croisent: côté africain, on rencontre le vieux colon suisse Von Kaenel, directeur d'hôtel, Ildefonse, gardien du pont, ou encore le général Abel, que la justice internationale considère comme le responsable du massacre; du côté suisse, c'est Pierre, un banquier, et son épouse Thérèse, ancienne expatriée, qui incarnent la facile bonne conscience des nantis. Entre les deux se tient Alida, veuve de ministre obligée d'immigrer comme femme de ménage en Suisse. Le courageux et irréaliste décryptage de Joos connaîtra une conclusion un peu désabusée, l'affaire étant vouée à l'enlisement diplomatique…

«Le pont»
Jean-François Sonnay,
Ed. Bernard Campiche
271 pages