Dépôt de la candidature des palafittes à l'Unesco

25 janv. 2010, 16:21

La candidature au patrimoine mondial de l'Unesco des «Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes» sera signée demain à Paris par les représentants de l'ensemble des pays associés à cette initiative. Cette candidature est placée sous l'égide de la Suisse, et 15 cantons s'y sont associés. Elle assume un rôle majeur dans cette entreprise, notamment dans la préparation de la candidature en collaboration avec l'Autriche, la Slovénie, l'Italie, l'Allemagne et la France.

Outre une documentation sur les sites retenus, le dossier comporte le premier inventaire standardisé de tous les sites palafittiques connus. La Suisse comprend 82 sites – vestiges d'habitation préhistorique –, dont huit dans le canton de Neuchâtel, de La Tène à Saint-Aubin.

«L'inscription de La Chaux-de-Fonds et du Locle sur la liste de l'Unesco l'an dernier a montré qu'un site ne doit pas forcément être beau pour être reconnu», a lancé le directeur de l'Office fédéral de la culture Jean-Frédéric Jauslin. «Aujourd'hui, nous avons l'outrecuidance de penser qu'on pourra mettre des sites invisibles sur la liste.» La plupart des 156 sites palafittiques retenus, sur plus de 1000 recensés dans les lacs et les marais de l'Arc alpin, sont en effet subaquatiques et ne peuvent pas être vus depuis la surface.

Le dépôt du dossier, par Jean-Frédéric Jauslin et les membres permanents des pays associés, constitue une étape importante. Mais l'essentiel sera ensuite la mise en valeur des sites, «de rendre visible l'invisible», a souligné Claude Frey, président de «Palafittes» et ancien conseiller national (PLR/NE). Les experts de l'ICOMOS (International Council on Monuments and Sites, la commission consultative de l'Unesco) vont procéder à l'examen de la candidature dès l'été 2010. Le comité du patrimoine mondial prendra sa décision en 2011 au plus tôt. /réd-ats

VIDÉO

La candidature au patrimoine mondial de l'Unesco des “Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes”, signée demain à Paris, a été présentée ce matin à Berne. Réactions de Béat Arnold, archéologue cantonal, Jean-Frédéric Jauslin, directeur de l'Office fédéral de la culture et Claude Frey, président de l'association Palafittes.

Canal Alpha | Andrea Schmid