Votre publicité ici avec IMPACT_medias

«Matières d’espaces», un spectacle de l’Ensemble symphonique Neuchâtel et du Théâtre de la Poudrière

Création pluridisciplinaire autour de «La création du monde», de Milhaud, au temple du Bas, à Neuchâtel.

03 avr. 2019, 16:30
La création rassemble théâtre d’images et d’objets.

Complices le temps d’un spectacle, l’Ensemble symphonique Neuchâtel (ESN) et le Théâtre de la poudrière ont créé un spectacle pluridisciplinaire où musique, images et manipulations se donnent la réplique.

«Matières d’espaces» s’appuie sur «La création du monde», œuvre de Darius Milhaud qui associait d’autres arts à sa création en 1923. L’idée a germé dans l’esprit d’Alexander Mayer, le chef de l’ESN qui enjambe volontiers les frontières artistiques. 

Cela tombe bien, car la Poudrière aime explorer de nouveaux territoires. Pour cette coproduction, la compagnie professionnelle neuchâteloise s’est associée à Jean-Pierre Larroche, un plasticien scénographe connu pour son inventivité jubilatoire. Il a travaillé la conception théâtrale avec Corinne Grandjean, metteuse en scène du théâtre.

Avec 28 artistes

«On a développé l’idée de se mettre dans la tête du chef d’orchestre, d’imaginer à quoi il rêve», explique-t-elle. Quels sont les désirs, les sensations qu’il développe à l’intention des musiciens lorsqu’il dirige l’orchestre?

Avec Jean-Pierre Larroche, les marionnettistes ont été amenés à explorer le théâtre d’images et d’objets. «Il n’y a pas de texte, ni jeu d’acteurs. C’est la manipulation et la corporalité qui priment». L’orchestre n’y coupera pas, il aura lui aussi quelques manipulations à effectuer.

La création réunit dix-huit musiciens et leur chef ainsi que dix comédiens.       

         

Infos pratiques

Temple du Bas, Neuchâtel. Ve 12 et Sa 13 avril, à 20h. Rencontre avec Corinne Grandjean et Alexander Mayer à l’issue des représentations.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias