Réservé aux abonnés

Neuchâtel: pourquoi la collecte numérique des données est imposée dans les bistros dès vendredi

Le Conseil d’Etat neuchâtelois a décidé de rendre obligatoire la collecte numérique des coordonnées dans les établissements publics dès vendredi. On vous explique pourquoi, et quelles sont les alternatives pour les clients qui n’ont pas pu télécharger les applications.
19 oct. 2020, 19:07
Dès vendredi, il ne sera plus possible de laisser ses coordonnées sur papier dans les établissements neuchâtelois.

Ils sont beaucoup parmi les tenanciers ou gérants de restaurants, cafés et bars neuchâtelois à craindre l’obligation de récolter électroniquement – et non plus sur papier – les données d’identification d’au moins un client par table.

Certains estiment que cette nouvelle mesure imposée dès ce vendredi 23 octobre influencera la fréquentation de ces établissements, déjà impactée par le retour de l’obligation de consommer assis.

A lire aussi: Covid-19...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois