Mara 2017, Sandoz Vins, Neuchâtel

Mara 2017, Sandoz Vins, Neuchâtel: crémeux, fruité, épicé.

06 déc. 2019, 10:00
Vues aeriennes au drone de paysages automnaux du canton.  Ici les vignes au sud de Planeyse   Boudry, le 15 octobre 2017 Photo : Lucas Vuitel

Le mara est un cépage cousin du gamaret. Il est issu d’un croisement de gamay et reichensteiner (cépage blanc). Roger et Patrick Sandoz, père et fils, ont voulu produire leur premier mara en 2013, mais la grêle en a décidé autrement. L’année 2014 n’a guère été plus clémente en raison des drosophiles, et c’est finalement en 2015 que le domaine a pu commercialiser son premier mara. 

Le 2017 a été élevé dans 50% de barriques neuves et 50% de barriques d’un et deux vins (donc utilisées une deuxième et une troisième fois, ce qui réduit l’impact du bois sur le goût du vin).

Sa couleur, intense, est marquée par des notes violettes. Le bouquet est fruité et de bonne intensité, avec des notes de baies noires, tandis que l’élevage en barriques se révèle sans être dominant.

Caractère crémeux en bouche. Les tannins assurent les arrières. Ils sont puissants, quelque peu anguleux, mais parfaitement en synthèse avec la structure. Finale similaire au nez, soit fruitée et épicée. Belle persistance.

Un vin que l’on peut commencer de savourer et qui a un potentiel de garde d’environ dix ans. Il accompagnera très bien les viandes rouges ou du gibier.

Prix: 28 francs

Yves Beck

En savoir plus : Le site de notre critique vin