Réservé aux abonnés

Au Landeron, l’affaiblissement du Canette rééquilibre les forces politiques

Il y a quatre ans, le Canette avait cartonné au Landeron lors des élections, après avoir contribué à faire capoter une fusion à sept sur l’Est du Littoral. Mais cette année, le parti y laisse des plumes.
29 oct. 2020, 05:30
Le"stamm" du Canette a pris, ce dimanche 25 octobre 2020, ses quartiers au C2T.

C’est sur 19 fauteuils du Conseil général que s’asseyaient, en 2016, les membres du Canette au Landeron. Un record pour ce parti villageois, habitué à placer 12 à 14 des siens au sein des autorités. Dimanche dernier, il a toutefois perdu quatre sièges. 

«Au-delà d’une guerre de tranchée, il faut envisager ce résultat comme le fait de revenir à une forme d’équilibre», relève Thierry Linder, qui, avec 555 voix, arrive en tête de la liste...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois