Chômage partiel chez Mikron au Tessin

Mikron, fabricant de machines-outils biennois, impose le chômage partiel à une partie de ses effectifs sur le site tessinois d'Agno. Les autres sites en Suisse, notamment à Boudry, ne sont pas touchés.
10 janv. 2017, 15:24
Mikron est spécialisé dans l'automation et des machines-outils.

Le fabricant de machines-outils biennois Mikron introduit du chômage partiel pour une partie des effectifs de son site tessinois d'Agno. La mesure concerne 180 des 332 employés.

La réduction de l'horaire de travail concerne la production et l'administration dans les solutions d'usinage (Machining), a indiqué mardi à l'agence awp Martin Blom, directeur financier de Mikron. Elle s'explique par la baisse des commandes. Les autres sites en Suisse, notamment à Boudry (NE), ne sont pas touchés.

Fin octobre dernier, Mikron avait annoncé la suppression de 25 emplois à Agno. La restructuration doit déployer ses effets jusqu'à la fin de cette année. Il était alors prévu sept préretraites et une dizaine de licenciements. La division Machining concentre la moitié des quelque 1200 collaborateurs du groupe.