Concordat en bonne voie

Bonne nouvelle pour la vingtaine d?employés des sociétés Comtec, Clartec et Horatec, en sursis concordataire à La Chaux-de-Fonds: les banques qui hésitaient à accepter le concordat (notre édition du 28 janvier), et en particulier la Banque cantonale vaudoise, mais aussi l?UBS, ont finalement décidé d?adhérer au projet.

12 févr. 2006, 12:00

«Je l?ai appris hier seulement (réd: jeudi), se réjouit Daniel Burkhalter, commissaire au sursis. Cela me permet désormais d?aller de l?avant et de proposer au Tribunal cantonal d?homologuer le concordat.» Celui-ci craignait que l?attitude des banques créancières ne bloque la reprise des trois entreprises par la société de l?homme d?affaires chaux-de-fonnier Pierre-Alain Blum.

La BCV, en particulier, disposait d?une majorité de blocage qui lui aurait permis, en cas de refus du concordat, d?empêcher la reprise de la plus grande de ces entreprises, Horatec SA. Le Tribunal cantonal devrait se saisir du dossier dans le courant du mois de mars. A moins d?une surprise, il devrait homologuer le concordat, et sauver ainsi une vingtaine d?emplois. Et permettre au repreneur d?aller de l?avant. / frk