Réservé aux abonnés

"Accueillir une détresse conjugale"

La nouvelle permanence téléphonique régionale reçoit principalement des appels de femmes en difficulté. Premiers chiffres.
07 août 2015, 15:33
data_art_9231401.jpg

"Les premiers résultats nous encouragent à continuer. La grande majorité des personnes qui nous téléphonent ont besoin de trouver une écoute, de partager un moment difficile, de demander conseil. Nous sommes principalement confrontés à des situations d'urgence et de détresse, tel que le départ brusque d'un conjoint. Notre rôle consiste à accueillir cette souffrance."

Nicole Bonnet, conseillère conjugale pour le Centre social protestant (CSP) Berne-Jura, fait partie des sept professionnels qui, depuis septembre dernier, écoutent et conseillent par téléphone les couples neuchâtelois, bernois et ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois