Réservé aux abonnés

Sebastian Kurz, l’homme neuf de la droite pour la Chancellerie

Les négociations en vue des futures alliances pourraient durer.
16 oct. 2017, 00:52
DATA_ART_11591498

Il n’est pas élu directement au suffrage universel, mais c’est tout comme. A l’issue des législatives d’hier, le futur chancelier autrichien pourrait être un jeune homme de 31 ans dont la candidature a ramené les conservateurs au pouvoir, avec 31,7% des suffrages, après dix années passées en tant que partenaire de coalition avec les sociaux-démocrates.

D’après un sondage, 42% des électeurs de son parti ont voté pour l’ÖVP parce que Sebastian Kurz était tête de liste. Pour les deux autres partis, arrivés en deuxième et troisième place, les résultats tombent respectivement à 20% pour le chancelie...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois