Les poids lourds raflent les récompenses

La 7e édition des NRJ Music Awards a récompensé samedi soir à Cannes les poids lourds du disque en sacrant entre autres Madonna, Robbie Williams, Jenifer et Raphaël dans les principales catégories. Les Black Eyed Peas et M.Pokora ont chacun été distingués dans deux catégories.

23 janv. 2006, 12:00

Pas de grande surprise du côté des récompenses, pour une cérémonie qui s'est aussi révélée moins tonique qu'à l'accoutumée, malgré l'énergie déployée par le maître de cérémonie Anthony Kavanagh: les lancements et les gags sont souvent tombés à plat, et les remerciements se sont bornés à des congratulations principalement adressées aux maisons de disques.

Sobre Robbie

Inhabituellement sobre dans ses remerciements et ne se traînant qu'une fois au sol en chantant son tube «Tripping», Robbie Williams a été désigné artiste masculin international de l'année, coiffant 50 Cent sur le poteau.

Madonna, bien qu'absente et sans que l'on sache pourquoi, a été désignée artiste féminine internationale de l'année et a damé le pion à ses consoeurs Mariah Carey, Gwen Stefani, Natalie Umbruglia et Shakira.

Jenifer, triomphatrice de la première édition de Star Academy, a été récompensée une fois encore comme artiste féminine francophone de l'année devant Céline Dion ou Mylène Farmer.

«J'aime la France!», a lancé Shakira en emportant le trophée de la chanson internationale de l'année pour «La Tortura».

Johnny Hallyday a réconcilié les générations

Du côté des révélations, le vainqueur de la quatrième saison de Star Academy, Grégory Lemarchal, l'a emporté pour la partie francophone alors que l'ancien militaire James Blunt, s'est étonné que ce prix lui revienne pour l'international, lui qui chante «comme une petite fille» ainsi qu'il souligné en recevant son trophée, dans une référence à sa voix de tête.

Moment fort de la cérémonie, le vétéran de ce plateau de stars estampillées «djeun's», Johnny Hallyday, a réconcilié les générations en interprétant «Et le temps passe», titre pour lequel il réunit pour la première fois depuis leur séparation le Ministère AMER (Stomy Bugsy - Doc Gynéco - Passi), et non sans avoir au passage félicité la chanteuse colombienne Shakira pour sa «Sex and rock n' roll attitude».

Sans surprise, Mylène Farmer, absente puisque en concert à Paris-Bercy, a remporté le trophée du meilleur album francophone pour «Avant que l'ombre». Un commentaire préalablement enregistré a été diffusé en guise de remerciement.

Comme l'on pouvait s'y attendre, le jeune M.Pokora a empoché deux trophées avec son titre «Elle me contrôle», meilleur clip et meilleure chanson francophone de l'année.

Bob le héros

Ce fut aussi le temps des récompenses pour Bob Geldof, organisateur des concerts «Live 8» du 2 juillet dernier distingué d'un NRJ Award d'honneur remis par Chris Martin de Coldplay, ce dernier faisant l'effort de s'exprimer en français et qualifiant «(son) ami Bob de héros». «Cela fait 30 ans que je fais de la musique et c'est ma première récompense en France», a déclaré Bob Geldof ironisant avec humour sur «le bon goût français». Sir Bob était à nouveau à l'honneur hier à l'occasion de l'ouverture du Midem, le marché international du disque, où il a été fait chevalier dans l'Ordre des arts et des lettres. /AP