France: fortes crues dans la région niçoise, six personnes portées disparues

Six personnes sont portées disparues dans la région de Nice, en France, suite à de fortes crues provoquées par la tempête Alex.
02 oct. 2020, 22:01
Ici sur les côtes britanniques, la tempête Alex a fait au moins deux victimes en France vendredi.

La tempête Alex qui a traversé la France vendredi a provoqué de gros dégâts. Six personnes sont par ailleurs portées disparues à la suite de crues qualifiées d'"exceptionnelles" par Météo France dans la région niçoise.

Parmi les six personnes recherchées, les autorités s'inquiétaient particulièrement du sort de deux habitants qui "s'étaient réfugiés sur le toit de leur maison entourée par les eaux et la maison s'est écroulée avec les deux personnes dessus", a expliqué à l'AFP Philippe Loos, secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes.

Ces personnes ont disparu à Roquebillière, une commune de 1800 habitants de la vallée de la Vésubie, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nice. Les pompiers les ont vues partir (dans l'eau), a indiqué à l'AFP le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, présent au centre opérationnel des secours. Une troisième personne est également portée disparue à Tende, dans le parc du Mercantour.

 

 

La préfecture a par ailleurs reçu "trois autres signalements (...), là où des témoins ont signalé des individus au bord de l'eau et qui n'y étaient plus quelque temps après, donc pas de signalement précis mais nous avons quand même déclenché les secours", a indiqué le secrétaire général de la Préfecture. Les autorités parlent de personnes "supposées disparues".

Il a décrit à l'AFP une "situation inédite, avec de larges zones touchées", "des villages aujourd'hui coupés du monde suite à des éboulements, comme Clans ou Venanson, et globalement beaucoup de difficultés à cause des coupures de réseau téléphonique et d'électricité".

Dans l'après-midi, la crue d'une rivière d'une localité voisine a provoqué l'effondrement d'un pont, selon les pompiers. "D'ores et déjà les dégâts sont considérables à Saint-Martin-Vésubie, qui est l'épicentre du phénomène et où il est tombé 235 mm d'eau en quelques heures", a décrit à l'AFP Eric Ciotti.

Selon l'élu, la station-service du village a été emportée, "des maisons ont été fortement endommagées, le stade et le cimetière sont noyés". En début de soirée, les pompiers des Alpes-Maritimes dénombraient 141 interventions et faisaient état de routes coupées dans la vallée de la Roya, près de la frontière italienne, où des habitants ont été évacués.

 

 

A Rimplas, village de la vallée de la Tinée, à 1000 mètres d'altitude, "on a dû évacuer trois femmes, une dame âgée et deux employés d'un restaurant au bord de la rivière. La Tinée fait des vagues mais ne déborde pas encore", a déclaré à l'AFP la maire, en début de soirée.

Crue "exceptionnelle"

Placé depuis la mi-journée en vigilance rouge pluie-inondations, le département des Alpes-Maritimes "attend 80 à 100 mm d'ici à 23h00, et l'alerte rouge est maintenue jusqu'à 02h00", a précisé la préfecture. Sortant de son lit, le Var, en ébullition, envahissait totalement la chaussée à l'approche de l'aéroport de Nice, a constaté un journaliste de l'AFP. Météo France a qualifié la crue de ce cours d'eau "d'exceptionnelle".

Pour la soirée, l'institut météorologique a mis en garde contre un phénomène de vague-submersion dans le secteur de Nice. La ville de la Côte d'Azur a pris dès la mi-journée des mesures de précaution, ouvrant notamment des centres d'hébergement d'urgence et interdisant l'accès à la célèbre Promenade des Anglais en bord de mer.

Les vols à destination de Nice ont été suspendus, selon la préfecture. Toutes les gares du département sont fermées et aucun train ne circulera avant la mi-journée de samedi.

A Mandelieu-la-Napoule, tout près de Nice, les autorités ont indiqué avoir procédé à l'évacuation préventive d'une centaine de personnes présentes dans un camping au bord du Riou ou qui habitent des rez-de-jardin ou des rez-de-chaussée inondables.

Loi des séries

La région niçoise a été très affectée à l'automne 2019 par des intempéries, qui avaient fait 14 morts en deux semaines dans le Sud-Est de la France.

Jeudi, la tempête Alex a traversé la Bretagne avec des rafales de vents allant jusqu'à 186 km/h à Belle-Ile-en-Mer et a privé jusqu'à 100'000 foyers d'électricité. Vendredi soir, douze départements restaient en vigilance orange aux vents violents, pluies et orages, le Finistère et les Côtes d'Armor, mais aussi une bande de l'Est de la France, de la Saône-et-Loire au Var et la Corse-du-Sud.