Plainte déposée

02 août 2015, 18:46

Contrairement à d'autres antiséparatistes, l'ancien député radical de Courtelary et président d'honneur du groupe Sanglier, Guillaume-Albert Houriet ne craint pas une nouvelle votation sur une éventuelle entité à six districts. Mais l'intéressé va porter plainte contre les signataires de la Charte interjurassienne émise par l'AIJ dans son rapport final, pour «insulte à la mémoire des victimes d'attentats, diffamation, partialité, ainsi que pour tort moral et psychique». La plainte sera envoyée par courrier recommandé au Tribunal de Moutier ce jeudi.

Pour mémoire, cette charte propose de faire preuve d'esprit de tolérance et de respect, de s'abstenir de toute incitation à l'intimidation, à la haine, à la violence et à tout trouble de l'ordre public. Pour Guillaume-Albert Houriet: «On laisse à penser que les deux camps ont causé des troubles, alors que rien n'est plus faux. On fait preuve d'une partialité totale et on ne rappelle pas qui a commis des déprédations.» /pab-réd