Barcelets électronique: le Jura hébergera des serveurs nationaux

Dès 2018, le Jura hébergera les serveurs informatiques contenant les informations permettant la gestion nationale de la surveillance des bracelets électronique.

15 avr. 2015, 15:57
Le Conseil fédéral veut protéger les victimes de violence domestique grâce aux bracelets électroniques.

Les serveurs informatiques nécessaires à la gestion au niveau national de la surveillance des bracelets électroniques prévue dès 2018 seront installés dans le Jura. La Conférence des directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) a pris cette décision jeudi dernier lors de son assemblée de printemps.

L’hébergement principal des serveurs dits d’"Electronic Monitoring" se fera au Noirmont, avec une redondance à Delémont. Les deux lieux d’hébergement sont distants de 40 kilomètres, ce qui constitue un atout en termes de sécurité, a indiqué mercredi le canton.

Les compétences et l’expérience acquises depuis plusieurs années par le Service jurassien de l’informatique dans l’hébergement de systèmes d’information ont également constitué un point fort du dossier jurassien, souligne la chancellerie.

La CCDJP a également nommé le ministre jurassien Charles Juillard au sein de son comité en qualité de représentant de la Conférence latine des chefs des départements de justice et de police (CLDJP) dont il assure la présidence depuis 2013.