Réservé aux abonnés

Au secours de la retraite

Face à la baisse des rentes des premier et deuxième piliers, toujours plus de cotisants se tournent vers le troisième.

26 nov. 2019, 00:01
DATA_ART_13219137

C’est un petit bulletin rose, arrivé dans votre boîte aux lettres, à côté de tant d’autres. Mais celui-ci sonne autrement, presque comme une douce chanson, celle de la retraite future. Il émane de votre banque (ou de votre assurance) et vous invite à verser quelques milliers de francs sur votre compte de troisième pilier d’ici au 31 décembre, pour pouvoir déduire ce montant de vos impôts.

Arrivant en même temps que les arriérés d’impôts et les primes annuelles de l’assurance maladie, l’appel du troisième pilier «a» n’est pas toujours honoré à la hauteur du montant maximal fiscalement ...