Christian Favre s'affirme

Le Quatuor-Fantaisie pour piano, violon, alto et violoncelle, enregistré sur le vif lors d'un concert à Sierre le 22 février 2004 par Espace 2, le confirme: il faut désormais compter Christian Favre, pianiste lausannois bien connu, parmi les compositeurs.
01 août 2015, 23:40

Dès son plus jeune âge, Christian Favre, né en 1955, se servait de son clavier pour improviser. Il a composé nombre de pages restées secrètes car, attaché à la tradition classique, il ne voulait pas s'inféoder aux écoles, ni aux recherches de l'après-guerre. Mais le temps a passé et, aujourd'hui, il s'affirme. Plaire ou ne pas plaire, peu lui en chaut!

Accessible aux oreilles

D'un langage harmonique accessible aux oreilles de la plupart, le Quatuor-Fantaisie démontre un formidable engagement des interprètes: Dorin Matea, violon, Tedi Papavrami, alto, François Guye, violoncelle, Christian Favre, piano. La ligne mélodique du violon s'offre une fulgurance ou flotte sur l'esprit élégiaque du piano. Le violoncelle lance un thème qui sera aussitôt repris, en style fugué, par les partenaires, heureux de leur chatoiement sonore.

La Chaconne pour violoncelle et piano a été enregistrée en public le 14 décembre 2004 à Lausanne, par François Guye violoncelle, et Christian Favre, piano.

La cantilène du violoncelle apparaît dans un style pointilliste, puis les échanges instrumentaux se poursuivent en un dialogue rythmique percutant à la Bartok.

Les Scènes enfantines enregistrées par Stefan Rusiecki, violon, et Christian Favre, piano, le 11 septembre 2004 au Conservatoire de Lausanne, révèlent dix ravissants petits tableaux de caractères différents. / DDC

Christian Favre, Doron music DRC 2007; 2006