Enseignant réintégré

Au terme d'un jugement du 12 janvier et dont le contenu a été rendu public hier, le président de la Chambre administrative du Tribunal cantonal a ordonné au Service de l'enseignement de réintégrer dans sa fonction un enseignant de Courrendlin, prévenu à l'époque d'actes sexuels avec des enfants. Condamné le 2 mars 2005 par la juge pénale, l'enseignant a finalement été acquitté le 14 septembre dernier par la Cour pénale. Cette dernière lui a par ailleurs versé une indemnité de 5000 francs pour tort moral et une autre de 15.000 francs au titre de remboursement de ses frais de défenses.

20 janv. 2006, 12:00

Ainsi innocenté, l'intéressé a en vain requis sa réintégration. Statuant sur son recours déposé contre le maintien de sa mise en suspend, le président de la chambre administrative a considéré, au vu de l'acquittement prononcé par la Cour pénale, que la décision de suspension prononcée à date du premier jugement - cassé - du 2 mars 2005 n'était plus fondée. Il a du coup prononcé la réintégration de l'intéressé et ordonné le versement de son salaire, suspendu lui aussi, à compter du 2 mars 2005. Les frais de ce dernier jugement sont aussi mis à charge de l'Etat, appelé encore à allouer 1600 francs à l'enseignant pour ses dépens. / JST