04.12.2019, 14:00

La Chaux-de-Fonds: le timbre est-il devenu le symbole d’une époque révolue?

chargement
A La Chaux-de-Fonds comme ailleurs, la philatélie peine à intéresser les jeunes générations.

Collections Ils n’étaient pas très nombreux, dimanche dernier, à honorer la Journée du timbre de la société Timbrophilia de La Chaux-de-Fonds. La philatélie et la cartophilie ont-elles encore un avenir? Les avis sont nuancés.

«Quand je pense à la qualité des timbres de l’époque; leur gravure taille-douce était extraordinaire. Aujourd’hui, on dirait qu’ils sortent d’une imprimante!» Président de Timbrophilia, la société de philatélie et cartophilie de La Chaux-de-Fonds – une vénérable institution née en 1906 – Philippe Schlaeppi a beau refuser de tomber dans la nostalgie, il ne peut s’empêcher de songer aux années où le timbre n’avait pas encore perdu ses lettres de noblesse.

Ambiance recueillie

Ils sont encore quelques-uns, réunis en ce dimanche matin dans une salle d’un restaurant de la ville, à partager leur passion. «Ceux qui viennent ici sont des chevronnés», résume le président, «tombé dans le bouillon» quand il avait 12 ou 13 ans. Aujourd’hui septuagénaire, il entretient la flamme, en organisant, comme chaque année début décembre, la Journée du timbre. Collectionneurs et marchands se répartissent l’espace, dans une ambiance presque recueillie.

Une des trois sociétés

Le timbre, objet d’un siècle révolu? Evidemment, son déclin va de pair avec la diminution du courrier postal. Pour certains collectionneurs, internet a supplanté les sociétés philatéliques. «Mais c’est une erreur; beaucoup se font avoir par des vendeurs sans scrupule», soupire Philippe Schlaeppi. Sa société est une des trois du canton affiliées à la fédération suisse, avec Neuchâtel et Saint-Blaise.

Le passé en noir et blanc

Et les cartes postales? Assis derrière ses boîtes en plastique, où il a classé ses précieux rectangles de carton par région, le Loclois Jean-Michel Renzoni estime qu’elles sont encore «très demandées». Nombreux sont les curieux qui veulent connaître le passé de leur lieu de domicile ou de naissance. A notre demande, il plonge dans ses boîtes et en sort une vue en noir et blanc du temple de Cortaillod et une photo représentant «Neuveville» – selon la graphie de l’époque, sans doute les années 1930.

Un siècle révolu, effectivement. Mais pas dépourvu d’intérêt…


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TourismeTourisme: les ventes du 1er éditeur de cartes postales en Suisse ont diminué de 15% en cinq ansTourisme: les ventes du 1er éditeur de cartes postales en Suisse ont diminué de 15% en cinq ans

Top