12.06.2019, 16:42

Neuchâtel: ces enseignants déviants qui échappent à la liste noire

Premium
chargement
L'enseignant a été licencié dans le canton de Berne, mais a pu repostuler dans le canton de Neuchâtel où il avait pourtant été prié de s'en aller.

Enquête Certains profs n’ont rien à faire dans l’enseignement. Déviants, ils ne le sont pourtant pas suffisamment pour être mis sur liste noire. Un enseignant décrié est devenu persona non grata dans les écoles neuchâteloises. Mais il continue de postuler, faute d’être interdit de pratiquer.

Alors que l’ex-chef des formations postobligatoires du canton de Neuchâtel, Laurent Feuz, vient d’être interdit d’enseignement pour une durée minimale de cinq ans, à la suite d’une affaire de mœurs, d’autres profs, également jugés déviants, «passent entre les gouttes».

A lire aussi : Laurent Feuz ne pourra plus enseigner dans le canton de Neuchâtel

Leur comportement est...

À lire aussi...

EducationUne liste noire répertorie près de 100 enseignantsUne liste noire répertorie près de 100 enseignants

EnquêteLaurent Feuz ne pourra plus enseigner dans le canton de NeuchâtelLaurent Feuz ne pourra plus enseigner dans le canton de Neuchâtel

Top