Réservé aux abonnés

Val-de-Ruz: Jean-Luc Pieren, pas assez "rassembleur"

Le groupe PLR n’était pas contre un candidat UDC à la vice-présidence du bureau du Conseil général de Val-de-Ruz, mais pas Jean-Luc Pieren. C'est finalement le libéral-radical Vincent Martinez qui a été élu à ce poste par le législatif. Quant à la présidence, elle a été attribuée au socialiste Cédric Senn.
26 juin 2018, 18:06 / Màj. le 26 juin 2018 à 20:32
Le groupe UDC a renoncé à présenter un autre candidat que Jean-Luc Pieren (au centre) à la vice-présidence du bureau du législatif.

Le torchon brûle entre le conseiller général Jean-Luc Pieren et les autres groupes politiques de Val-de-Ruz. Lundi soir, la candidature de l’élu UDC à la vice-présidence du bureau du législatif est passée à la trappe, au motif qu’il n’a pas «un esprit rassembleur».

Pourtant, au début de la législature, le groupe libéral-radical avait proposé ce siège à l’Union démocratique du centre, nouvelle venue. «Bien que largement minoritaire au Consei...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois