Réservé aux abonnés

La chasse, la saison qui permet aux restaurateurs neuchâtelois de tirer… les marrons du feu

Leur chiffre d’affaires se joue en cette période. Les bistrots reconnus pour leur maîtrise de la chasse doivent tout faire pour que leur clientèle revienne l’année suivante. Et ce n’est pas sans embûches. Surtout en pleine pandémie.
15 oct. 2021, 05:30 / Màj. le 15 oct. 2021 à 05:30
Les équipes de l'hôtel-restaurant du Chasseur à Enges, de l'Auberge du Chasseur à Fenin-Vilars-Saules et de l'hôtel de Commune à Lignières sont au taquet pour la période de la chasse.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois