Saana connaît sa plus grande manif

03 août 2015, 08:50
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Sanaa a connu hier le plus gros rassemblement depuis le début des manifestations antirégime en janvier pour demander le départ immédiat du président Ali Abdallah Saleh. Le chef de l'Etat a lui réaffirmé son attachement à sa «légitimité constitutionnelle».

Selon le journaliste de l'AFP sur place, la foule s'étendait sur environ quatre kilomètres dans le centre de la capitale en ce «vendredi de la dernière chance».

Au pouvoir depuis 32 ans, Ali Abdallah Saleh s'est de son côté adressé à ses partisans répétant qu'il ne lâcherait pas le pouvoir avant l'expiration de son mandat en 2013. «Nous insistons sur notre attachement à la légitimité constitutionnelle, par loyauté envers notre peuple, car nous refusons catégoriquement les tentatives de coups d'Etat contre la liberté, la démocratie et le pluralisme politique», a-t-il dit. Il répondait à une proposition de sortie de crise des monarchies du Golfe prévoyant sa démission. «Nous rejetons la guerre», a aussi assuré le chef de l'Etat. ats-afp