Réservé aux abonnés

Une reconnaissance religieuse «light»?

Le canton veut régler ses relations avec les religions non reconnues, parmi lesquelles l’islam. Une première en Suisse.

20 nov. 2019, 00:01
Des chaussures photographiees devant la grande salle de priere, apres une conference de presse et d'une visite du centre culturel et cultuel de Dituria et de la mosquee de l'association culturelle des musulmans albanophones, ce mercredi 10 mai 2017 a Plan-les-Ouates pres de Geneve. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SCHWEIZ KULTURELLE VEREINIGUNG DITURIA

Le canton de Zurich explore une troisième voie face à ses communautés religieuses: entre la reconnaissance de droit public accordée , selon des modalités différentes, au catholicisme, au protestantisme et à des communautés juives, et celle qui est liée à une utilité publique, comme dans le canton de Vaud, la ministre zurichoise Jacqueline Fehr envisage une «loi sur les communautés non reconnues». Un projet salué par la faîtière cantonale des associations musulmanes.

Le paysage religieux a considérablement changé, a expliqué, hier, devant les médias, la conseillère d’Etat socialiste Jacqueline F...