Une fantaisie roumaine

Le «fax égyptien» sur les prisons de la CIA en Europe était basé sur des «propos hallucinants» du chef de l'extrême droite roumaine Corneliu Vadim Tudor, a rapporté hier le quotidien bucarestois «Cotidianul».

29 janv. 2006, 12:00

Selon «Cotidianul», le document, qui a provoqué une tempête après sa publication dans le «SonntagsBlick» le 8 janvier, «reprend mot pour mot» les propos tenus par Vadim Tudor au cours d'une conférence de presse le 4 novembre et reproduits quelques jours plus tard dans l'hebdomadaire qu'il dirige, «Romania Mare».

Des sornettes

«Passées inaperçues à Bucarest, où les journalistes sont habitués aux sornettes débitées par Vadim», ces allégations ont été reprises par l'ambassade d'Egypte en Roumanie dans une revue de presse envoyée au Caire et «interceptée» par les services secrets suisses, écrit le quotidien.

En rejetant une nouvelle fois la présence de telles prisons en Roumanie, le président Traian Basescu a pour sa part déclaré mercredi à Strasbourg que le rapport incriminé avait comme source une «publication d'extrême droite» roumaine. /ats-afp