Réservé aux abonnés

Un symbole, dès le début

Contrairement à l’ancien Conseil national, le nouveau veut davantage de transparence dans le lobbying parlementaire.

03 déc. 2019, 00:01
DATA_ART_13233604

Plus jeune, plus vert, plus féminin, plus progressiste: le visage du Conseil national s’est passablement remodelé lors des élections d’octobre (lire aussi en page 3). Et cette métamorphose s’est traduite, hier, lors du premier vote de la législature. Par 107 voix contre 66, la nouvelle Chambre du peuple a accepté d’entrer en matière sur un projet introduisant davantage de transparence pour les lobbyistes, ces agents qui plaident auprès des politiciens pour des intérêts de l’économie, de la société civile ou des autorités publiques.

Faut-il y voir l’influence du nouveau Parlement? Le vent a effe...