Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un rôle «très troublant à jouer»

Dans «Une histoire de fou», Ariane Ascaride joue une mère de terroriste.

12 nov. 2015, 00:10
DATA_ART_9618897

Ariane Ascaride forme avec Robert Guédiguian un vrai couple de cinéma. Et pour cause, elle a tourné dans tous les films du réalisateur de «Marius et Jeannette» (1998), obtenant pour ce dernier un César de la meilleure actrice bien mérité. Marseillaise de cœur, mais d’origine italienne, elle confère au personnage de la mère d’«Une histoire de fou» une émotion sans pareille.

Ariane Ascaride, comment avez-vous réagi à la lecture du scénario d’«Une histoire de fou»?

J’ai été très touchée. Du fait de ses origines, ça faisait longtemps que Robert Guédiguian avait envie de tourner un film sur le génocide arménien. Il ne voulait pas faire un film qui montre le génocide, mais plutôt décrire les effets causés par cent ans de non-reconnaissance de cette tragédie qui a longtemps été une grande souffrance muette. Et je crois qu’il s’en est acquitté avec un grand sens de la nuance, en privilégiant l’aspect...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias