Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un pont, un village, deux pays

A Goumois, Suisses et Français restent désormais de leur côté du Doubs.

20 août 2012, 00:01
data_art_6306075.jpg

Christian Galley

C'est l'histoire d'un pont qui relie deux parties d'une bourgade: l'une en Suisse, et l'autre en France. Il est bien la seule chose que partagent encore les habitants des deux Goumois. Dans ce petit village caché entre les collines des Franches-Montagnes et de la Franche-Comté, chacun reste de son côté du Doubs.

"Avant, nous organisions pas mal d'événements ensemble, la fête du 31 juillet réunissaient Suisses et Français. Aujourd'hui, les deux communautés ne partagent presque rien" , constate Jean-Marie Aubry, maire de la partie helvétique de Goumois pendant 24 ans. "J'y ai aussi enseigné pendant 42 ans" , ajoute-t-il, le regard à peine distrait par les rares voitures qui traversent le pont décoré de drapeaux et de truites en bois.

L'eau sombre qui coule sous ses pieds attire toujours les visiteurs. "Goumois reste un lieu touristique grâce au Doubs. Nous avons trois restaurants et un parcours de canoë-kayak...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias