Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un parti moins radical que ses membres

La politique climatique du PLR continue à miser sur la responsabilité individuelle.

25 mai 2019, 00:01
DATA_ART_12870895

D’un côté, il y a le sondage réalisé auprès des membres du PLR: 78% des personnes interrogées souhaitent un engagement accru du parti dans le domaine du climat et de la protection de l’environnement. De l’autre côté, il y a les conclusions qu’en tire la direction du parti dans son nouveau papier de position. Comme par le passé, l’accent est mis sur la responsabilité individuelle et les mesures d’incitation, les interdictions n’intervenant qu’en dernier recours.

«Contrairement à ce qu’on a pu entendre ici et là, nous n’avons pas opéré de volte-face», a souligné, hier, la présidente Petra Gössi, en présentant les grands axes de la politique environnementale qui sera soumise à l’assemblée des délégués, le 22 juin. «Nous défendons l’Accord de Paris sur le climat, qui veut réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 (par rapport à 1990), mais nous restons fidèles...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias