Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un gypaète barbu est né en liberté aux Grisons

Un petit gypaète barbu est sorti de son ?uf fin mars au col de l'Ofen, aux Grisons, au-dessus du Parc national. Cela n'était plus arrivé en Suisse depuis 122 ans. Deux autres couples de gypaètes couvent actuellement aux Grisons et en Valais. Les ornithologues ont observé les parents en train de nourrir leur petit, a indiqué hier Chasper Buchli, de la fondation Pro gypaète barbu. Il confirmait une information des «24 heures» et de la «Tribune de Genève». Le bébé gypaète lui-même n'a pas encore été aperçu. Il a probablement pointé le bout de son bec entre le 20 et le 25 mars, selon Chasper Buchli.

11 avr. 2007, 12:00

Il faut remonter à l'année 1885 pour trouver la dernière reproduction de gypaète en liberté en Suisse, plus précisément à Vrin aux Grisons. Le grand rapace a par la suite été exterminé par l'homme, pour être réintroduit à partir de 1986.

Quelque 140 oiseaux nés en captivité ont été relâchés depuis dans les Alpes, et on dénombre une trentaine de naissances en liberté.

Les ornithologues suisses ont bon espoir de voir naître deux autres poussins gypaètes sur sol helvétique ce printemps. Deux autres nids ont été découverts, l'un dans le Parc national et l'autre dans la vallée de Derborence, en Valais, dans une réserve nationale de chasse. Le gypaète grison devrait sortir de son ?uf ces prochains jours, selon le directeur du parc Heinrich Haller. En Valais, l'événement est attendu pour la fin du mois.

En général, l'incubation des ?ufs dure entre 55 et 60 jours. Le mâle et la femelle se succèdent pour couver. Cette phase est particulièrement critique. Il arrive souvent que les jeunes couples ratent leur première tentative de reproduction, comme cela a été le cas en Suisse en 2005. Une fois hors de la coquille, le petit reste environ quatre mois dans le nid avant de prendre son envol.

Le gypaète barbu est le plus grand oiseau d'Europe. Ses ailes peuvent atteindre une envergure de trois mètres. Il se nourrit principalement d'ossements d'animaux morts et peut vivre jusqu'à 45 ans. /ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias