Un ex-dirigeant kosovar acquitté

04 avr. 2008, 12:00

L'ex-premier ministre kosovar Ramush Haradinaj a été acquitté hier par le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie. Il était accusé de «nettoyage ethnique» durant la guerre du Kosovo (1998-1999). Le procureur avait requis 25 ans de prison à l'encontre du prévenu.

Cet ex-commandant de l'Armée de libération du Kosovo (UCK), âgé de 39 ans et toujours considéré comme un héros par de nombreux Kosovars, était le plus haut responsable kosovar jamais poursuivi par le TPI. Il s'était réfugié en Suisse dans les années 1990.

Vingt-cinq ans de prison avaient également été requis contre ses deux coaccusés. L'un d'eux, Idriz Balaj, 36 ans, a également été acquitté. Le troisième accusé, Lahi Brahimaj, 38 ans, qui dirigeait au Kosovo le camp de détention de Jablanica, redouté par la population serbe, a été condamné à six années de prison pour mauvais traitements et torture de prisonniers auxquels il a personnellement participé.

Le gouvernement du Kosovo s'est réjoui de l'acquittement de Ramush Haradinaj. Il a salué le verdict du Tribunal de La Haye. En revanche, le premier ministre serbe a affirmé que le TPI se moquait de la justice. Le TPI «a commis un nouveau crime grave contre les Serbes», a-t-il ajouté. Il a qualifié la décision de «sinistre». / ats-afp