Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un chef des Farc tué par l'armée colombienne

Le sommet des chefs d'Etat du Groupe de Rio s'est ouvert dans la tension hier à Saint-Domingue, en pleine crise entre la Colombie et ses voisins d'Equateur et du Venezuela. Le même jour, l'armée colombienne a annoncé avoir tué un autre dirigeant des Farc. Ivan Rios, de son vrai nom Manuel Munoz Ortiz, a été abattu dans une zone rurale de la municipalité de Samana (à 400 km à l'ouest de Bogota). Le chef guérillero était l'un des commandants les plus jeunes du groupe rebelle. Il dirigeait depuis 2004 le Bloc central des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) qui compte environ 1200 combattants. Cette annonce est intervenue alors que les dirigeants de la Colombie, du Venezuela et de l'Equateur se retrouvent pour la première fois depuis la crise diplomatique déclenchée le 1er mars.

09 mars 2008, 12:00

Au sommet de Saint-Domingue, le président colombien Alvaro Uribe a reconnu hier n'avoir pas prévenu l'Equateur de ce raid transfrontalier: «Je suis prêt à demander pardon, car nos hélicoptères sont entrés» en territoire équatorien, a ajouté Alvaro Uribe, soulignant avoir dû «prendre en compte la réalité militaire». Le président a justifié le raid, déclarant qu'il s'agissait d'une opération contre «l'un des plus sombres terroristes de l'histoire de l'humanité». «Rien ne justifie cette agression et nous attendons une condamnation», a de son côté déclaré le président équatorien Rafael Correa, exigeant que la Colombie s'engage à ne plus violer la souveraineté d'un pays. Le président vénézuélien Hugo Chavez a quant à lui estimé qu'il était «encore temps d'arrêter un tourbillon que nous pourrions tous regretter».

L'Equateur, qui a annoncé peu avant le sommet avoir capturé cinq guérilleros des Farc, reproche à Alvaro Uribe d'avoir sciemment torpillé les efforts déployés avec le Venezuela pour obtenir la libération de plusieurs otages des Farc, dont la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt. /ats-afp-reuters

Votre publicité ici avec IMPACT_medias