Réservé aux abonnés

Uber agréé centrale d’appel, Unia en colère

La décision précarise les chauffeurs, selon le syndicat.

04 mai 2018, 00:01
DATA_ART_12122631

Unia s’offusque de la décision lausannoise de reconnaître Uber comme centrale d’appel de taxis. C’est accorder un blanc-seing à une société qui ne respecte pas le cadre légal en Suisse, dénonce le syndicat.

La décision de la commission administrative de l’Association de communes pour la réglementation du service des taxis est «totalement irresponsable». Elle introduit une concurrence déloyale dans une branche déjà très précaire, écrivait, hier, le syndicat. Pour Unia, «l’incurie» des autorités de la région lausannoise est «incompréhensible», alors que Genève a pris des dispositions minimales da...