Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Tribunal: le pyromane d'Yverdon sera placé en institution

L'auteur de six incendies dans la ville d'Yverdon-les-Bains a été condamné à 4 ans d'emprisonnement. Le pyromane sera placé en institution.

21 janv. 2015, 17:18
Le pyromane est surnommé «l'homme aux 100 brasiers».

Le Tribunal cantonal a confirmé mercredi la condamnation à 4 ans d’emprisonnement d’un pyromane qui a sévi à Yverdon-les-Bains. Il a ordonné en outre le placement de l'individu en institution.

Reconnu coupable d’incendie intentionnel, l’homme avait allumé six incendies dans la ville d’Yverdon-les-Bains, entre septembre et décembre 2013. Sur appel du Ministère public, les juges cantonaux ont ordonné un traitement psychiatrique en milieu fermé, mesure que les juges de première instance n’avaient pas estimé nécessaire.

Condamnation confirmée

Les juges ont rejeté l’appel du quinquagénaire, qui conteste cinq des six incendies. Selon eux, le faisceau d’indices « suffit amplement » à établir la culpabilité du condamné.

Le Tribunal cantonal considère en outre que la peine de 4 ans d’emprisonnement infligée en première instance est appropriée, « même s’il n’y a pas eu de mise en danger d’une personne physique », la culpabilité étant « suffisamment lourde », au vu des antécédents et de la détermination du pyromane.

La mesure de placement du condamné en milieu fermé a été prononcée en raison de l’échec d’une précédente mesure de traitement ambulatoire. Selon les juges, « aucun indice ne permet de considérer que son comportement va se modifier ».

Nombreux antécédents

Surnommé « l’homme aux 100 brasiers », l’homme est un pyromane notoire. En 1995, il a déjà été condamné à Lausanne à six ans d’emprisonnement pour avoir allumé 95 feux. Il avait notamment incendié l’Etablissement cantonal d’assurance incendie (ECA).

En 2011, il avait écopé d’un an d’emprisonnement pour d’autres incendies, allumés, à Yverdon, dont l’un avait failli lui coûter la vie.

Dans la présente affaire, il a été arrêté en décembre 2013, alors qu’il venait de bouter le feu à un container. Il a été confondu par les enregistrements de caméras de surveillance. Plusieurs caves et un cabanon de jardin ont été également réduits en cendres.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias