Transports publics: moins d'accidents, mais 30% de morts en plus en 2014

Les transports publics suisses ont fait plus de victimes en 2014 que l'année précédente. Quarante et une personnes ont perdu la vie l'an dernier contre trente en 2013. Paradoxalement, le nombre d'accidents est quant à lui en diminution.

21 avr. 2015, 13:58
Polizei und Feuerwehr an der Unfallstelle des Zugungluecks bei Rafz, Kanton Zuerich, am Freitag, dem 20. Februar 2015. Bei der Kollision zwischen zwei Personenzuegen am fruehen Morgen wurden fuenf Personen verletzt, eine davon schwer. (KEYSTONE/Ennio Leanza)..Police and firemen at the accident site in Rafz, canton Zurich, Switzerland, on Friday, February 20, 2015. The collision of two passenger trains in the early morning caused five injured, one of them severe. (KEYSTONE/Ennio Leanza)

Quarante et une personnes ont perdu la vie l'an dernier en Suisse à cause des transports publics, soit onze de plus qu'en 2013. Mais seules cinq victimes étaient des voyageurs. Le nombre d'accidents diminue.

Les transports publics ont été liés à 230 accidents, le bilan le plus bas depuis cinq ans. La plupart des morts sont des personnes qui avaient pénétré sur les voies ferrées sans autorisation, ainsi que des passants ou automobilistes inattentifs, détaille mardi l'Office fédéral des transports (OFT) dans un communiqué.

Les blessés graves se sont faits plus rares. L'OFT en dénombre 172, soit le total le plus faible de ces trois dernières années.

Les statistiques de 2014 démontrent la sécurité des transports publics suisses par rapport aux autres moyens de déplacement et à ses homologues dans les autres pays d'Europe, affirme l'OFT. Les routes helvétiques ont pris l'an dernier la vie à 243 personnes, soit 26 de moins en un an.