Transport de marchandises: les camions toujours plus nombreux sur les routes suisses

De plus en plus de camions circulent sur les routes suisses, le transport routier de marchandises ayant atteint un niveau record en 2018. En cause, l’évolution conjoncturelle positive de notre pays.

19 nov. 2019, 11:34
La route représente 63% de tous les transports de marchandises. (illustration)

Les transports routiers de marchandises à l’intérieur de la Suisse ont atteint un niveau record l’année passée. Ils ont représenté 10,7 milliards de tonnes-kilomètre, soit une hausse de 4,7% par rapport à 2017.

C’est la plus forte progression enregistrée depuis 20 ans, a indiqué mardi l’Office fédéral de la statistique (OFS). En cause, l’évolution conjoncturelle positive de la Suisse. En 2018, le produit intérieur brut s’est en effet accru de 2,8% sur un an, une croissance nettement supérieure à celle des dix dernières années.

Les prestations de transport totales, soit sur route et sur rail, se sont quant à elle montées à 27,9 milliards de tonnes-kilomètres, en augmentation de 2,1% par rapport à 2017. Les transports par camion ont gagné 2,5% et ceux par le train 1,4%.

A lire aussi : Transport de marchandises: le Conseil fédéral veut rendre le rail plus avantageux que la route

La route représente 63% de tous les transports de marchandises. Avec 37%, la part du rail est cependant élevée en comparaison internationale, remarque l’OFS. Celle-ci atteint 18% en moyenne dans les 28 pays de l’UE.

Reste que les deux modes de transport sont complémentaires. La distribution des marchandises dans les régions ne peut souvent se faire que par la route. Le rail, quant à lui, est plus avantageux sur de longues distances.

Les distances moyennes sont en général nettement plus importantes dans le transport de marchandises sur rail que sur route. L’année passée, les transports sur les chemins de fer suisses ont couvert en moyenne 171 kilomètres, contre 49 kilomètres pour les transports sur route.