Réservé aux abonnés

Trafic de déchets dans le viseur de la justice

Une enquête lancée en Italie braque les projecteurs sur un résidant tessinois.

25 mars 2019, 00:01
Filipino scavengers collect sacks of recyclable materials at Pier 18 trash dumpsite in Manila, Philippines, 30 July 2007. The  Philippines is hosting the 40th ASEAN Ministerial Meeting, 14th Regional Forum.  ASEAN is expected to address the problems of open dumpsite and nagging issue of poverty when the leaders meet in Singapore in November under the theme 'Energy, Enivonmental, Climate Change and Sustainable Development'.  (KEYSTONE/EPA/FRANCIS R. MALASIG) PHILIPPINES ENVIRONMENT ASEAN

Menée par la justice italienne, l’affaire a pour nom de code «Venenum». Elle a débouché sur l’arrestation de quinze personnes soupçonnées de trafic de déchets. Selon le quotidien italien «Corriere della sera», les déclarations d’un des malfrats mettent sous les projecteurs le canton du Tessin.

L’homme interrogé, un quinquagénaire déjà connu de la police, a affirmé aux enquêteurs: «Pour trouver des ordures, je me suis adressé à un courtier, domicilié à Saint Pietro, dans le canton du Tessin. Le 1er mars, j’ai conclu avec lui un contrat d’affaires. Je lui ai donné 2000 euros.» Il a encore indiqué...