Tourisme: la Confédération veut contribuer au développement durable

Le président de la Confédération Guy Parmelin a présenté la nouvelle stratégie touristique de la Suisse ce mercredi. Le bâti, le paysage et la biodiversité devront notamment être préservés et mis en valeur. Des adaptations pourront être faites en 2025.
10 nov. 2021, 14:00
Guy Parmelin s'est exprimé mercredi à Berne.

La Confédération se dote d’une nouvelle stratégie touristique. Le Conseil fédéral a adopté mercredi une feuille de route, reprenant dans les grandes lignes les objectifs précédents. La question de la durabilité y trouve toutefois aussi sa place.

A lire aussi: Coronavirus et tourisme: Guy Parmelin présente sa stratégie pour 2022

La stratégie déployée jusqu’ici est concluante, y compris en temps de pandémie, se félicite le gouvernement dans un communiqué. Ses objectifs répondent aux défis et aux besoins du tourisme suisse.

Le Conseil fédéral a donc décidé de la poursuivre. Les conditions-cadre doivent être améliorées, l’entreprenariat promu, les opportunités du numérique exploitées et l’attrait de l’offre et la présence sur le marché renforcé.



Outre ces objectifs tirés de la stratégie de 2017, un nouveau a été ajouté: la contribution au développement durable. La culture du bâti, la qualité du paysage et la biodiversité doivent être préservées et mises en valeur. Et l’adaptation au changement climatique doit être soutenue. Tout comme la mise en oeuvre du programme Swisstainable.

Quatre instruments de promotion

Pour atteindre ces objectifs, la Confédération entend se baser sur quatre instruments de promotion touristique, à savoir Innotour, Suisse Tourisme, la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) et la nouvelle politique régionale (NPR). La promotion des investissements par la NPR et le SCH doit en particulier être renforcée à l’avenir.

La stratégie touristique de la Confédération sera réévaluée en 2025. Des adaptations seront décidées si nécessaires.